• Chercheuse associée

Activité de recherche

Une approche globale des transitions numériques

Mes travaux s’inscrivent dans l’analyse des discours autour des dispositifs numériques pour l’enseignement, à partir de terrains habituellement peu exploités par la recherche francophone. Il s’agit, en particulier, d’interrogations portées sur les mutations vécues au sein de différentes universités ouvertes (« open universities ») en Asie, en Afrique anglophone et en Europe : dans quelles mesures, les universités ouvertes, système de formation à distance en vogue dans les pays du Commonwealth, se redéfinissent-elles ? Comment qualifier la transition numérique en fonction de différents facteurs contextuels ? En quoi marque-t-elle une évolution ? Une rupture ? Un changement de paradigme ? En quoi modifie-elle l’environnement de travail en industrialisant la formation ?

Dispositif de formation à distance utilisant différents médias depuis la fin des années 60, les universités ouvertes visent à former de façon massive des étudiants en reprise d’études ou soumis à des difficultés sociales (mères au foyer, prisonniers, handicapés…). Ces universités à distance demandent aujourd’hui à être pensées en relation avec les mutations liées au numérique. Les logiques d’industrialisation de la formation prennent effectivement des formes nouvelles à travers les plateformes et autres dispositifs numériques, tels que les MOOC. L’analyse de discours institutionnels croisée à celle de discours d’acteurs de terrain permet de qualifier ces processus de mutations organisationnelles liées à l’irruption du numérique tout en nourrissant la compréhension que peuvent en avoir les acteurs. En travaillant sur des discours croisés, les logiques locales et globales sont mises au jour.

Les représentations face aux dispositifs numériques pour l’apprentissage

Mes travaux ont été nourris par diverses expériences de recherche menées depuis 2011. J’avais alors intégré un groupe de travail interdisciplinaire permettant de fédérer des enseignants-chercheurs en Sciences Humaines isolés au sein des différentes composantes et formations délocalisées en Charente. Membre active de ce groupe, je présente différentes communications sur les représentations, les discours d’adhésion et de résistances des acteurs de terrain et de l’institution face à un objet ambigu comme le Serious Game (Remond, 2013). Ces travaux sont complétés par des analyses critiques de contenus sous un angle didactique : des serious game (Perret, Remond, 2012 ; Remond, 2013) à la littérature numérique sur tablette (Remond et al., 2012).

Une partie de mes publications portent sur les représentations face aux objets technologiques : discours portés sur les MOOC par le journal Jeune Afrique (Remond, Abba, Useille, 2016), discours militant d’acteurs engagés dans un fablab togolais (Remond, Abba, Useille, 2018), ou discours portés par l’institution scolaire et la presse sur le roman puis le jeu vidéo (Perret, Remond, 2015). Certaines productions révèlent une capacité à travailler en transversalité, comme en témoigne la publication d’un chapitre d’ouvrage questionnant la notion de qualité télévisuelle, au sens industriel et esthétique (Billaud, Remond, 2014).

Des engagements scientifiques internationaux

Les réflexions menées dans mes travaux entrent en résonnance avec mon engagement au sein de l’Association Internationale Ticemed visant à réunir un ensemble d’acteurs scientifiques du pourtour de la Méditerranée. L’objectif est de partager des approches interculturelles en faisant collaborer des chercheurs des Nords et des Suds sur des problématiques centrées sur les technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement. Les expériences acquises m’ont permis d’intégrer le comité scientifique et de lecture de la revue de la chaire Unesco Pratiques émergentes des technologies et communication pour le développement, de l’Université Bordeaux Montaigne. Orientée vers des problématiques portant notamment sur l’expression des identités individuelles et collectives, la revue Communication, Technologie et Développements se veut « un espace de dialogue scientifique où se côtoient les recherches menées dans l’espace francophone et celles issues de territoires émergents ». Ces engagements scientifiques dépassent l’espace francophone, puisque je suis membre du comité de lecture du Pakistan Journal of Distance and Online Learning, revue scientifique de l’Allama Iqbal Open University, au Pakistan.

Publications

PORTAIL DU NUMERIQUE DANS L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : rédaction d’articles visant à vulgariser le concept d’université ouverte auprès du grand public.

REMOND, E., (2019). « L’irruption des MOOC à The Open University (Grande-Bretagne): vers un changement de paradigme », in Sources ouvertes numériques. Usages éducatifs, enjeux communicationnels, sous la direction de Bonfils P., Dumas P., Juanals B., Massou L., Éditions universitaires de Lorraine, coll. « Questions de communication / série Actes 39 ».

REMOND, E., ABBA H., USEILLE P., (2018). « Quand l’innovation s’enracine dans la tradition : L’exemple du Woelab au Togo, un FabLab à niveau de rue », in Objets connectés, Perspectives pour un développement intelligent, sous la direction de Kiyindou A., L’Harmattan.

REMOND, E., (2018). « L’Université Ouverte de Shanghai au cœur de la ville intelligente : transitions urbaines et formation à distance », Distances et Médiations des Savoirs| Varia.

REMOND, E., (2017). « Entre discours institutionnels et discours d’acteurs : les universités ouvertes asiatiques à l’ère de la globalisation numérique », Revue Interactions Humaines et Médiatisées, Volume 18, n°1.

REMOND, E., ABBA, H., USEILLE, P., (2016). « Le développement de l’éducation numérique en Afrique : les MOOC au prisme des discours de Jeune Afrique », Le développement au risque de l’information, coordonné par Damome, E., Lenoble –Bart, A., Revue Communication, Technologie et Développement n°3/2016, p.104-114.

REMOND, E., (2016). « Les mutations des dispositifs d’enseignement dans les pays du Sud : espoirs et nouveaux mythes. Les MOOC au secours de l’Afrique ? », chapitre pp. 95-104 in Documents et dispositifs d’information à l’ère post-numérique, sous la direction de Paganelli, C., Chaudiron, S., Zreik, K., édition Europia, ISBN13 : 979-10-90094-21-5

PERRET, L., REMOND, E., (2015). « Fiction et légitimité scolaire : destinée du roman et du jeu vidéo », Les patrimoines littéraires à l’école, tension et débats actuels, chapitre pp. 345-358, sous la direction de Bishop, M-F. & Belhadjin, A., Champion, Paris, ISBN 9782745327826

BILLAUD, S., REMOND, E., (2014). « Télévision et qualité : le grand malentendu ? », chapitre pp. 65-80 in Pour une télévision de qualité, sous la direction de Jost, F., collection Medias Essais, INA éditions, 2014, ISBN : 978-2-86938-226-8

REMOND, E., (2013). « Jouer à toutes fins utiles ? Les représentations de l’utilité dans les discours enseignants et ses implications pour l’usage du jeu vidéo à l’école primaire », Actes du colloque scientifique international e-virtuoses, Valenciennes, CCI Grand Hainaut, (FRANCE), 4-5 juin.

REMOND, E., (2013). « Les catégories de jeux sérieux sur Eduscol : quel avenir scolaire pour le Serious Game ? », Acte du colloque scientifique international e-virtuoses, Valenciennes, CCI Grand Hainaut, (FRANCE), 4-5 juin.

REMOND, E., PERRET, L., TRUCHOT P., RAMPNOUX, O., (2012). « Regard fasciné, œil ouvert : Approche comparative des versions numérique et papier d’un album de littérature jeunesse pour le cycle 3 », Logiques documentaires et enjeux éducatifs, sous la direction de LE DEUFF, O., Document numérique, Revue des Sciences et technologies de l’information, 2012/3 (Vol.15), Hermès, Lavoisier, ISBN : 9782746239937, p. 95-117.

Communications

REMOND, E., (2019) « D’un modèle industriel à un modèle connecté : les changements de perspectives des universités ouvertes asiatiques » , journées scientifiques organisées par le Groupement d’Intérêt Scientifique « Innovation, Interdisciplinarité, Formation » (GIS 2if), 23 et 24 mai 2019 , ESPE de Paris .

REMOND, E., (2019) « Politiques fédératrices et enjeux de territoire : les universités ouvertes et à distance européennes à l’heure de l’éducation 4.1 », Colloque Éducation 4.1 ! Distances, médiations des savoirs et des formations, Site du Futuroscope, Poitiers, 17-18 janvier 2019.

REMOND, E., (2018) « L’ouverture en question :  les universités ouvertes à l’ère de la globalisation numérique », atelier lunaire de la TELUQ (Québec), 26 septembre 2018.

REMOND, E., (2018), « Le Serious Game au service de l’enseignement des langues ? Approche didactique et perspectives méthodologiques », 4 et 5 avril 2018, Colloque International sur les Technologies en Education et Formation (CITEF’2018) : Approches pédagogiques innovantes et dispositifs didactiques, Faculté des sciences de l’Éducation, Université Mohammed V de Rabat  (Maroc), 4-5 avril 2018.

REMOND, E. (2018) « l’Afrique sub-saharienne anglophone et son système d’enseignement à distance : massification, espoirs d’émancipation et difficultés de terrain », Colloque international TICEMED11 Pédagogie et numérique : l’enseignement supérieur au défi de la mondialisation ?, Université Cadi Ayyad, Marrakech (Maroc), 28 – 30 Mars 2018.

REMOND, E., (2016). « Les Universités Ouvertes à l’ère du web 2.0 et de la globalisation : discours croisés d’Afrique, d’Asie et d’Europe », Journée d’études « Numérique éducatif et innovations pédagogiques : perspectives internationales », Serre Numérique, Valenciennes, (France), 13 décembre.

REMOND, E., (2016). « Techniques d’enseignement et pédagogie à l’université : le numérique en question », Quatrième journée d’études réseaux électriques, haute tension et compatibilité électromagnétique, Université Djillali Liabes de Sidi-Bel-Abbès, faculté de Génie Électrique, département d’électrotechnique, (Algérie), 7-8 novembre 2016.

REMOND, E., (2015). « Online teaching: the role of the teacher in ODL», The Capacity Building of Open Universities in the Globalization Era, International Conference, co-organized by Shanghai Open University and UNESCO UNITWIN Network, Shanghai Open University, (Chine), november 4 2015.

REMOND, E., (2014). « Le Serious Game face aux enjeux de la formation », l’apport des jeux d’entreprise à la formation d’ingénieurs, Ecole Nationale Supérieure de Travaux Publics, Alger, (Algérie), 19 octobre 2014.

REMOND, E., (2012). « Contraintes didactiques et serious game : jeu vidéo et exigences scolaires », Journée d’études Serious Game, dans le cadre du groupe de recherche sur le Serious Game du Labex Industries Culturelles et Création Artistique (ICCA), MSH Paris Nord, 7 décembre 2012.

PARADOSSI (nom d’épouse de REMOND), E., PERRET L., RAMPNOUX O., (2012). « Plaisir des sens, plaisir du sens : le design d’expérience à l’épreuve de la Littérature », Colloque Ludovia : plaisir et éducation numérique, Ax-Les-Thermes, (France), 27-30 août.

PERRET, L., PARADOSSI (nom d’épouse de REMOND), E., (2012). « Littérature et jeux vidéo à l’école : pour une prise en compte didactique des pratiques culturelles sexuées ? », Colloque Genre et Jeu Vidéo, IUFM de Lyon, (France), 12-14 juin.

PERRET, L., REMOND, E., (2012). « La scolarisation du Serious Game en question : quelques points de rupture entre affichage pédagogique et exigence scolaire », Séminaire « les Serious Game à l’école » organisé par le CEREGE et le FORELL, Université de Poitiers, (France), 30 janvier.

  • Suivez l'actualité du laboratoire sur sa page Facebook @LaboTechne !