Après avoir rappelé les éléments fondamentaux de la notion d’industrialisation de la formation (et pas seulement dans la formation), nous nous interrogerons sur sa pertinence pour rendre compte des dernières évolutions en cours dans le secteur de la formation. Ce questionnement sera centré sur l’analyse de plusieurs cas, révélateurs selon nous de la montée en puissance d’un nouveau modèle de l’intermédiation dans l’éducation.

Laurent Petit est professeur en sciences de l’information et de la communication (SIC), à l’université Paris Sorbonne et chercheur au GRIPIC, il est également chargé de mission numérique pour l’ESPE de l’Académie de Paris

  • Suivez l'actualité du laboratoire sur sa page Facebook @LaboTechne !