Digital Practices Awarness

Description générale du projet

Ce projet s’inscrit dans le contexte de l’éducation aux médias et à l’information. Son objectif est de proposer des outils pertinents pour sensibiliser les adolescents à certains risques liés à l’utilisation des équipements et services numériques dans leur vie quotidienne.

Les adolescents sont de plus en plus autonomes vis-à-vis de leur famille, développent leurs propres préférences et sont moins soumis aux choix parentaux (Pasquier 2005). L’adolescence est une période de vie intense en matière de construction identitaire, d’interactions entre pairs et de consommation. Le numérique joue un rôle important dans l’ensemble de ces processus. En effet, les adolescents peuvent s’informer, nouer des contacts en ligne, communiquer avec leurs amis, leur famille, jouer … sur leur smartphone ou d’autres équipements dont ils sont massivement dotés le plus souvent à titre personnel. Ces outils numériques leur offrent de multiples opportunités de développement et d’apprentissage que ce soit dans la sphère personnelle ou scolaire.

Le numérique offre des opportunités nouvelles intéressantes en termes d’éducation et d’apprentissages de toutes sortes. Il encourage la créativité, l’expression et facilite le partage. Pour autant, le numérique apporte des risques, en particulier chez les adolescents: cyberaddiction, manque d’attention notamment en classe, de concentration, difficultés à trouver le sommeil, maux de dos, céphalées, exposition à des sites pornographiques, violents, racistes, révisionnistes, d’incitation à toutes formes de radicalisation, cyberharcèlement, etc…

Notre projet consiste en une contribution par la recherche à l’éducation des adolescents de 15 à 18 ans (lycéens) à l’usage raisonné du numérique, notamment pour les aider à réguler leur temps de sommeil, l’allocation de leur attention en classe. Pour ce faire, le projet comporte deux volets : le déploiement d’une application qui sera déployée auprès des adolescents et un approfondissement des connaissances sur les pratiques numériques juvéniles, leur genèse et leur circulation sociale.

Partenaires

  • CLEMI (Centre pour L’Education aux Médias et à l’Information) – Réseau Canopé
  • LIAS (Laboratoire d’Informatique et d’Automatique pour les Systèmes)
  • CRIEF (Centre de Recherche sur l’Intégration Economique et Financière)
  • CECOJI (Centre d’Etudes sur la Coopération Juridique Internationale)
  • Fondation Maïf (partenaire financeur)
  • Fondation Poitiers Université (co-signataire de la convention avec la Fondation Maïf)
  • Rectorat de l’Académie de Poitiers

Financeur

La Fondation Maïf dans le cadre de l’appel à projets « Prévention des risques via l’intelligence artificielle et le big data ».

Période de réalisation

Novembre 2018 à novembre 2021

Personnes chargées du projet

  • Direction scientifique : Hassina El Kechaï (maîtresse.de.conférences)
  • Cheffe de projet : Émilie Besneville (ingénieure d’études)

Contacts : emilie.besneville@univ-poitiers.fr / hassina.el.kechai@univ-poitiers.fr

  • Suivez l'actualité du laboratoire sur sa page Facebook @LaboTechne !