François Mangenot : « Intérêt de l’analyse des interactions en ligne pour la recherche et pour l’ingénierie »

Résumé de l’intervention :

Une équipe de chercheurs de l’université de Grenoble s’est spécialisée dans l’analyse des échanges en ligne, dans le double objectif de mieux comprendre ce qui se joue dans la formation en ligne en termes de constitution d’une « communauté », de travail collectif, de tutorat, etc., et de pouvoir émettre certaines préconisations en termes d’ingénierie des dispositifs à distance ou hybrides. Les colloques EPAL (« échanger pour apprendre en ligne »), organisés tous les deux ans depuis 2007, sont un des fruits de cette approche. Les situations analysées sont toutes « écologiques » (non créées pour les besoins de la cause): Master FLE  à distance, projets de télécollaboration en langues, formations hybrides en langues, MOOC, etc.

Le séminaire propose un historique de cette approche, présentant les problématiques abordées et les avancées les plus marquantes, il en expliquera les méthodes et cherchera à en montrer l’intérêt pour l’ingénierie des dispositifs à distance.

Ressources complémentaires :

  • Mangenot, F. & Dejean-Thircuir, C. (2009) Modalités de communication pédagogique dans la formation en ligne. In Canelas-Trevisi et al. (dir.), Langage, objets enseignés et travail enseignant (p. 335-351). Grenoble, Ellug.

  • Mangenot, F., Salam, P.-L. (2010) Quelles normes langagières dans les échanges pédagogiques en ligne ? Une étude de cas. In Bertrand, O. & Schaffner, I., Quel français enseigner ? La question de la norme dans l’enseignement / apprentissage (p. 53- 72). Palaiseau, Les Editions de l’Ecole polytechnique.

Recherche

Menu principal

Haut de page