Jonathan Fernandez « Effets des tests sur les processus cognitifs et métacognitifs : résultats et méthode de recherche »

Résumé de l’intervention

Face aux difficultés des étudiants à réussir à l’université, l’utilisation des outils numériques offre des perspectives intéressantes pour soutenir et guider les processus d’apprentissage des apprenants. Toutefois, afin d’optimiser leur efficacité, leur conception doit reposer sur une compréhension explicite du fonctionnement cognitif et métacognitif des étudiants. Ainsi, il est actuellement reconnu qu’une partie de la réussite des étudiants du supérieur repose sur leurs capacités à 1) prendre des décisions adaptées sur le type et l’intensité des stratégies d’apprentissage à appliquer et 2) évaluer régulièrement et précisément la qualité de leur apprentissage. Or, plusieurs études ont mis en évidence qu’en situation d’apprentissage d’autorégulé, les étudiants ont tendance à déployer peu de stratégies efficaces (comme par exemple faire des résumés du cours ou mettre en lien les informations entre elles ou avec des connaissances antérieures) et surestiment la qualité de leur mémorisation et de leur compréhension. Les recherches qui seront présentées lors de ce séminaire ont un double objectif : premièrement, il s’agit de déterminer si le fait de proposer régulièrement des quiz interactifs dans un environnement numérique de travail améliore les performances des étudiants ainsi que les stratégies mises en œuvre au cours de l’activité d’apprentissage. Deuxièmement, ces travaux visent à définir les caractéristiques des quiz qui optimisent ou entravent leur efficacité sur l’apprentissage autorégulé. Pour ce faire, nous avons utilisé une démarche expérimentale par comparaison de groupes. Les résultats révèlent que les participants pour lesquels des quiz ont régulièrement été donnés pendant l’apprentissage ont obtenu de meilleures performances que ceux pour lesquels aucun quiz n’a été procuré au cours de l’apprentissage. Ces meilleures performances sont expliquées par une surestimation moins importante de l’apprentissage des étudiants ainsi que par la mise en œuvre de stratégies d’apprentissage plus efficaces. Toutefois, ces effets bénéfiques des quiz peuvent disparaitre dans certaines conditions. Par exemple, l’utilisation de quiz trop simples entraine un maintien, d’une part, de la surestimation de l’apprentissage et, d’autre part, d’une activité cognitive et métacognitive inadaptée à la tâche.

RESSOURCES COMPLÉMENTAIRES :

  • Fernandez J & Jamet, E (2017). Extending the testing effect to self-regulated learning, Metacognition and Learning. (article en pièce jointe)
  • Fernandez J & Jamet, E (soumis). Undesirable easiness: making tests simpler cancels their beneficial effects on self-regulated learning. Learning and Instruction.
  • Fernandez J & Jamet, E (en préparation). Potentiating prompting instruction by practice testing.  Contemporary Educational Psychology

Recherche

Menu principal

Haut de page