Anne Cordier « Les pratiques informationnelles (s)ont une histoire »

Une approche sociale et temporaliste des pratiques informationnelles pour éclairer les usages numériques éducatifs

Résumé de l’intervention

Cette intervention vient d’une proposition : et si l’on décentrait un peu notre regard, ne focalisant plus stricto sensu sur les usages du numérique en éducation, mais cherchant à éclairer ces derniers en prenant une distance à la fois temporelle et empirique ?

Inscrire les usages et les pratiques, notamment numériques, dans le temps est un impératif de la recherche en éducation aujourd’hui, et de la recherche en Sciences de l’Information et de la Communication que je mets en place, consciente des imbrications entre usages de dispositifs sociotechniques, inscription dans des logiques sociales et collectives, et développement de pratiques informationnelles (Domenget, Larroche, Peyrelong).

Je souhaite profiter de ce séminaire pour échanger avec vous à propos d’une recherche, d’inspiration ethnographique, que je mène actuellement auprès de 12 jeunes âgés aujourd’hui de 20 à 22 ans (étudiants en grandes écoles, à l’université, en BTS ; salariés ; en recherche d’emploi), et que je suis depuis plusieurs années, permettant ainsi de retracer leur biographie informationnelle et d’analyser plus finement les « effets » des apprentissages formels et non formels engageant le numérique sur leur être-au-monde-informationnel. Un dispositif d’investigation particulier, alliant récit de vie,  appui sur la matérialité des dispositifs info-communicationnels et inscription dans des spatialités choisies par l’acteur, a été mis en place récemment auprès de ces 12 jeunes pour précisément travailler la question temporelle des usages et pratiques numériques.

Après avoir, dans une première partie, présenté le cadre théorique de cette recherche, je montrerai, dans une seconde partie, comment je tente par ce dispositif méthodologique composite (Le Marec), original par sa longitudinalité et ses méthodes de recueil combinées, de (re)donner aux temps et temporalité(s) leur digne place dans la réalité des acteurs. Je présenterai enfin quelques résultats, qui viennent documenter les pratiques informationnelles juvéniles mais aussi les processus d’éducation à l’information, aux médias et au numérique, et les médiations des savoirs.

Informations complémentaires

  • Cordier, Anne (2015). Introduction. In Grandir Connectés. Caen : C & F Éditions, p.
  • Cordier, Anne (2016). Agir contre la (re-)production de « distinctions ». Diversité, n°85, décembre 2016, p.33-37.
  • Le Marec, Joëlle (2002). Situation de communication dans la pratique de recherche : du terrain aux composites. Études de communication, n°25, p.40-60

Recherche

Menu principal

Haut de page